Comprendre les douleurs articulaires : notre guide complet

Souvent liées à l’arthrose, les douleurs articulaires touchent plus de 5 millions de personnes en France. Elles peuvent être plus ou moins gênantes et douloureuses, atteignant essentiellement la hanche, les doigts mais aussi les genoux. Soit les articulations les plus sollicitées, et qui vont donc s’user plus rapidement à force d’accumuler les traumatismes.

Dans ce guide complet, nous vous présentons les différentes origines possibles des douleurs articulaires. Mais aussi les nombreuses solutions qui existent pour les apaiser, soulager la douleur, et soigner vos articulations.

Qu’est-ce qu’une douleur articulaire ?

Avant de s’intéresser aux causes et aux solutions en cas de douleurs articulaires, il faut d’abord bien comprendre de quoi il s’agit. Concrètement, c’est une douleur qui est liée à l’une des composantes de vos articulations. Dont :

 

  • le cartilage ;
  • l’os qui se trouve sous le cartilage ;
  • la capsule articulaire (qui va envelopper l’articulation) ;
  • la membrane synoviale ;
  • le ménisque (qu’on ne retrouve que dans certaines articulations) ;
  • et les ligaments (qui les relient aux os).

origine-douleur-articulaire

Vous ressentirez généralement une douleur au niveau de vos articulations lorsque vous faites un mouvement, même s’il est passif (c’est à dire sans que vous contractiez vos muscles). Dans certains cas, vous ne pourrez même pas réaliser ce type de mouvements passifs. On parlera alors d’une fracture ou d’une ostéite.

Une douleur articulaire peut découler de plusieurs processus affectant les structures de vos articulations, et notamment :

  • un traumatisme ;
  • une inflammation ;
  • une infection (la cause la plus redoutée)

Quelles peuvent être les causes d’une douleur articulaire

Les douleurs articulaires peuvent survenir peu importe votre âge. Elles se traduiront par des difficultés ou une souffrance au niveau de votre genou, de vos hanches, ou encore de vos poignées. Si seul un médecin peut vous aider à décortiquer l’origine de cette douleur, vous pouvez commencer par vous poser les mêmes questions que lui. A savoir :

Comment se manifeste votre douleur ;

  • Est-elle associée à un choc ou à un effort particulier ;
  • Cette douleur est-elle intermittente ou persistante ?
  • Avez-vous plus mal le matin que le soir, et une période de repos vous soulage-t-elle ?
  • Quels sont les autres symptômes/effets secondaires de votre douleur (comme de la fièvre, ou le gonflement de votre articulation).

Par exemple, si votre douleur articulaire vous empêche de dormir ou vous réveille, et que votre articulation est gonflée et à pris une couleur rouge : l’origine sera certainement inflammatoire. On parlera dans ce cas de douleurs de type « arthrite ». Mais si elle est douloureuse uniquement au réveil ou lorsque vous restez immobile, et qu’elle faiblit lorsque vous vous déplacez, elle sera plutôt mécanique. Et on parlera dans ce cas d’arthrose.

Si plusieurs articulations sont atteintes, et notamment si les douleurs articulaires sont symétriques (vos deux genoux vous font mal), vous risquez de souffrir de polyarthrite rhumatoïde.

cause-douleurs-articulaires

Les prédispositions et facteurs de risques

Des prédispositions existent également selon votre âge, bien sûr, mais aussi votre sexe. Les femmes sont en effet plus sujettes aux douleurs articulaires. En particulier pendant la ménopause car ce sont les oestrogènes qui protègent la masse osseuse. Une femme sur trois souffre donc d’ostéoporose ou de douleurs diffuses ou généralisées au niveaux des cartilage et des tissus mous sur lesquels se trouvent les récepteurs à oestrogène.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le rhumatisme n’est pas uniquement une maladie liée à l’âge. Et les enfants peuvent avoir de l’arthrite chronique, qui sera alors juvénile. Idem pour les adolescents et les jeunes adultes, qui ne sont pas exempts de douleurs à la hanche ou de polyarthrite.

Certaines articulations sont également plus sensibles que d’autres. Les moins sujettes aux inflammations et aux blessures sont celles qui ne bougent pas, comme les synarthroses (que l’on trouve dans le crâne). Les articulations semi-mobiles sont plus exposées. Mais ce sont les plus mobiles, sollicitées quotidiennement qui souffrent le plus de dégénérescence.

Des origines multiples

Vos articulations peuvent être douloureuses ou raidies pour plusieurs raisons. Voici les principales :

  • les maladies comme l’arthrite, les rhumatismes ou l’arthrose ;
  • le surpoids ou l’obésité qui va solliciter vos articulations en faisant peser sur elles une charge trop forte ;
  • les accidents liés aux sports (qui provoqueront une tendinite ou une entorse) ;
  • une mauvaise position ou des gestes répétitifs. Le simple fait d’utiliser la souris de votre ordinateur au quotidien peut provoquer une tendinite du poignet ;
  • un mode de vie sédentaire et l’absence d’activité physique régulière ;
  • l’âge (la densité osseuse étant plus faible ce qui a tendance à faire rouiller vos articulations).

Blessures et coups : des causes fréquentes de douleurs articulaires

Les sportifs sont par exemple beaucoup plus fragiles que la moyenne au niveau de leurs articulations. Et particulièrement touchés par les entorses, luxation ou encore élongations. L’entorse de la cheville représente par exemple près d’un quart des blessures sportives, notamment dans les disciplines collectives.

blessure-sport

Si elles ne sont pas nécessairement graves, les douleurs articulaires liées à une blessure ou à un coup sont souvent plus vives. Elles s’accompagnent le plus souvent d’un craquement ou d’une déchirure, mais aussi de l’apparition d’un oedème. Dans tous ces cas, la première chose à faire reste de consulter un médecin. Alors que pour un traumatisme plus léger, il suffira le plus souvent d’appliquer le traitement RICE : soit repos, glace, élévation du membre et compression (à l’aide d’un bandage.

Les solutions naturelles aux douleurs articulaires

Si vous souffrez d’une douleur articulaire mineure, votre médecin peut vous proposer un traitement naturel. Voici les plus fréquents, mais aussi les plus efficaces.

Un traitement à l’eau de mer

Une cure d’eau de mer peut vous permettre de soulager une douleur articulaire suite à l’atteinte du cartilage, notamment en le reminéralisant. Si cette méthode ne permet pas à proprement parler de le réparer, elle apportera les minéraux nécessaire pour redensifier votre masse osseuse et éviter qu’elle ne se dégrade plus.

Le plus efficace est généralement d’opter pour un plasma marin hypertonique, qui contiendra plus de sels minéraux. Mais vous pouvez également prendre des ampoules tous les matins pour booster vos apports en calcium. Préférez celles qui contiennent de la vitamine C (ou prenez-les avec un jus de citron), car cette dernière facilite l’assimilation.

Pour de meilleurs résultats, et surtout des effets durables, faites des cures d’1 à 3 semaines, entrecoupées de pause de plusieurs jours. Vous pouvez également alterner avec un traitement aux plantes.

Le traitement aux plantes

En combinant les effets de deux plantes naturelles, l’harpagophytum et la prêle, vous pouvez également soigner efficacement vos douleurs articulaires. La première à des vertus anti-inflammatoire et permet de diminuer la douleur. Tandis que la seconde est riche en minéraux et va donc reminéraliser vos os.

Vous pouvez les prendre directement sous forme d’ampoules, dont la concentration variera d’une marque à l’autre. Pour une préparation liquide, optez pour un minimum de 400 mg d’extrait sec, et 1 grammes pour la poudre. Faites une cure de 7 à 10 jours pour réduire les risques d’arthrite.

L’huile essentielle d’eucalyptus

L’huile essentielle d’Eucalyptus est réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires et fonctionne un peu comme l’aspirine. Elle est également appréciée pour ses propriétés analgésiques et permet de soulager vos douleurs articulaires lorsqu’elles sont ponctuelles.

Il ne faut surtout pas l’utiliser pure puisqu’elle risque d’irriter votre peau. Diluez-la donc dans de l’huile végétale, comme l’huile de macadamia qui pénètrera mieux dans votre peau. Massez ensuite votre préparation en insistant sur les points douloureux.

Attention par contre à ne pas l’utiliser si vous êtes enceinte ou allaitante.

La chaleur

La chaleur peut également soulager vos douleurs articulaires en favorisant la circulation du sang et en détendant vos muscles. Elle est particulièrement recommandée en cas d’arthrose. Vous pouvez pour cela prendre de la capsaïcine, que l’on retrouve notamment dans le piment. On en retrouve d’ailleurs dans certains gels et crèmes que vous pourrez passer sur les zones douloureuses.

Mais si votre douleur est localisée au niveau de vos genoux ou de vos cervicales, il est plus intéressant d’utiliser un patch que vous garderez plusieurs heures. Ou éventuellement une poche de gel (à chauffer au microonde) .

Ne vous inquiétez pas si la zone rougit, mais commencez par une petite zone avant de rincer pour prévenir les brûlure.

identifier-douleurs-articulaires

Les gels pour soulager les douleurs articulaires

Que vous souffriez de simples raideurs ou d’inflammations comme la polyarthrite, un gel spécifique aux douleurs articulaires peut vous être utile. Il vous permettra notamment de soulager a douleurs et d’éviter les troubles de la digestion qui peuvent découler de la prise de traitements médicamenteux comme les antalgiques. Il sera d’ailleurs dans de nombreux cas suffisant.

Cependant, si la douleur persiste, vous pourrez l’associer à du paracétamol ou à un anti-inflammatoire de type AINS, pris oralement. Pensez cependant toujours à consulter votre médecin, car ce type de médicament présente de nombreuses contre-indications. Et présente donc des risques d’ulcère ou de problèmes de coagulation du sang.

Il en existe plusieurs « familles », chacune répondant à une douleur spécifique ou à certaines articulations. Si vous ressentez une douleur très vive, ce qui indique que votre articulation est gonflée, les gels froids ou contenant des anti-inflammatoires anti-stéroidiens sera plus efficace. Vous pourrez l’appliquer directement sur votre articulation douloureuse en cas d’entorse ou de tendinite. Le froid vous permettra également d’enclencher la vasoconstriction et de limiter l’inflammation, avec également un effet immédiat sur la sensation de douleur.

Si votre douleur articulaire modérée ou chronique, il sera alors conseillé d’utiliser un gel composé de plantes, qui va agir de manière plus ciblée. L’un des plus efficaces reste l’harpagophytum, dont les effets ont été prouvés par de nombreuses recherches, notamment en cas d’arthrose. De manière générale, ce sont ceux qui contiennent des dérivés de la salicylique (que l’on retrouve dans l’aspirine) qui vous permettront de soulager vos douleurs articulaires. Le silicium permet également de régénérer votre cartilage et est recommandé pour l’arthrose. Pour finir, l’arnica que l’on a plutôt tendance à utiliser pour les bleus peut soulager efficacement des douleurs au niveau de vos articulations.

Zdorov

Le gel Zdorov est également particulièrement efficace pour soulager les douleurs d’articulation. Quelles soient constantes ou intermittentes, saisonales ou quelles se traduisent simplement par une plus forte irritabilité, cette crème permet de soigner à la fois vos articulations et vos ligaments.

Concrètement, le gel Zdorov va :

  • apaiser la douleur ou l’engourdissement que vous pouvez ressentir dans vos articulations ;
  • restaurer le cartilage détruit après une blessure ou un choc ;
  • vous permettre de retrouver votre mobilité.

Dans sa composition exclusivement naturelle, vous retrouverez des ingrédients comme le propolis (qui permet d’améliorer votre circulation sanguine et de restaurer activement vos tissus) ; mais aussi l’huile d’olive (qui booste le métabolisme grâce à sa teneur en vitamines et micro-éléments). Le gel contient également de la cire d’abeille, de l’huile de soja et du marronnier d’Inde. Le mode d’utilisation est très simple puisque qu’il suffit d’appliquer et masser le gel sur votre articulation douloureuse, à raison de 3 fois par jour et jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Changez votre alimentation pour apaiser vos articulations

L’alimentation est également un bon moyen de soigner naturellement vos douleurs articulaires. Plusieurs petits changements dans votre régime quotidien peuvent en effet faire toute la différence. Voici lesquels.

Oubliez les ingrédients inflammatoires et les aliments acides

Les aliments anti-inflammatoires ne devraient, idéalement, plus faire partie de votre régime. Nocif pour votre organisme si vous souffrez d’une inflammation, en particuliers chroniques, ils peuvent attaquer vos cellules saines. Et en particuliers celles de vos articulations et de votre cartilage. On évite donc la charcuterie (trop riche en oméga 6). Mais aussi les graisses comme le beur cuit, les viandes trop filamenteuses et les aliments sucrés.

L’acidité est également mauvaise pour les inflammations articulaires chroniques. Elle entraine en effet des risques d’oxydation, un phénomène qui va nuire à vos organes, et en particulier à vos articulations. Commencez par tester l’acidité de votre organisme en utilisant un test de pH d’urine. Il devrait être supérieur à 6,5. Privilégiez également les aliments riches en potassium, et donc basifiant. C’est le cas principalement des fruits et légumes, qui devraient composer 70 % de votre régime alimentaire.

aliments-basifiants

Hydratez-vous !

Nos cartilages étant composés de ¾ d’eau, il est très important d’en boire suffisamment pour prévenir et soulager les douleurs articulaires. On oublie souvent s’hydrater, malgré la sensation de soif. Pourtant, l’eau reste l’un des remèdes naturels les plus efficaces. Pensez par exemple à ajouter le jus d’un citron ou d’un autre agrume qui, malgré une saveur acide ont au contraire un effet basifiant sur l’organisme. Le thé vert est également très utile, du fait de ses propriétés antioxydantes.

Consommez plus d’oméga-3

Les oméga 3 sont également une arme très efficace pour soulager les douleurs articulaires et prévenir les inflammations. En effet, vous avez d’autant plus de risques de souffrir de douleurs au niveau de vos articulations si vous avez un taux d’oméga 3 trop faible.

Passez donc plutôt à l’huile d’olive ou de colza, et faites le plein en graines de lin, noix et noisettes. Mais aussi en poisson gras (comme du saumon, du hareng ou encore des sardines), que vous devriez manger à raison de 3 fois par semaine.

Faites le plein en antioxydants

Les antioxydants sont également très importants pour avoir des articulations en bonne santé.

Et notamment :

  • les vitamines A, C, E et K,
  • les caroténoïdes,
  • les polyphénols.

Ces derniers sont en effet une excellente manière de neutraliser les radicaux libres, qui vont agresser les cellules de vos articulations et accélérer la dégénérescence de vos tissus en les oxydants. Très faciles à intégrer à votre alimentation. Et notamment en faisant le plein en fruits et légumes, dont les fruits rouges, les agrumes, ou encore les dattes. Pour les légumes, privilégiez les crucifères. De manière générale, achetez-les bio, car ils contiendront plus de nutriments et moins de toxines.

Essayez les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires, même s’ils ne remplaceront pas un traitement prescrit par un médecin et n’auront aucune action antidouleur rapide, peuvent vous permettre de traiter le fond de votre problème articulaire.

La glucosamine est par exemple un antiarthrosique à l’action lente. Elle vous permettra de protéger et renforcer votre cartilage. Mais nécessite cependant la prescription de votre médecin et la prise d’un anticoagulant.

Le Flexi N500 est également connu pour soulager les douleurs articulaires et régénérer les articulations endommagées après un choc ou une blessure. Composé uniquement d’ingrédients naturels, il est disponible sans ordonnance et permet de soulager la douleur rapidement, mais aussi d’agir en profondeur sur ses causes.

Les plantes à la rescousse

Certaines plantes sont également connues pour vous aider à soulager vos articulations et apaiser les douleurs. Elles peuvent dans certains cas limiter l’inflammation et dérouiller vos articulations en douceur. Voici les 4 plus efficaces :

  • L’harpagophytum (harpagophytum procumbens) : cette plante naturelle agit sur l’inflammation de votre articulation, sa mobilité, mais aussi sur la sensation de douleur. Efficace très rapidement, et ne présentant aucun risque d’effets secondaires, elle permet de trouver en seulement deux ou trois mois une plus grande fluidité de mouvement.
  • Le cassis : c’est une solution reconnue contre les rhumatismes et les inflammations articulaires. Les principes actifs les plus efficaces se trouvent non pas dans le fruit, mais dans les feuilles. Elles sont en effet riches en proanthocyanidols, qui a des vertues anti-inflammatoires.
  • La reine des prés (ou Spirea ulmaria) : cette fleur qui pousse principalement en milieu humide. Elle est particulièrement utilisée en phytothérapie pour sa teneur riche en flavonoïdes et en acide salicylique qui vont agir directement sur vos douleurs articulaires. Elle a également des vertus drainantes qui permet de traiter en profondeur vos articulations douloureuses.
  • La prêle des champs, que l’on trouve très facilement en France est elle aussi un drainant très puissant, mais aussi un reminéralisant très efficace. Composée en partie de silice, elle est donc un bon moyen de vous assurer de la bonne santé de vos articulation. Vous pouvez l’appliquer localement sur votre articulation douloureuse, ou profiter de ses bienfaits dans un baume dans lequel vous pouvez l’associer à d’autres plantes comme le camphre, ou encore l’ortie.

prele-des-champs

Mieux vaut prévenir que guérir…

Il ne sera pas toujours possible de prévenir les douleurs articulaires, car certaines personnes présentent des prédispositions génétiques. Notamment à la polyarthrite, à l’arthrose ou encore à la spondylarthrite. Vous ne pourrez dans ce cas qu’agir pour en limiter le développement. En commençant par consulter un médecin le plus rapidement possible. Soit à l’apparition des premiers symptômes.

Vous pourrez également agir sur votre environnement, notamment en adoptant une hygiène de vie plus saine. On oublie donc le tabac et la malbouffe, car le surpoids multiplie par trois, voir quatre le risque que vous souffriez d’arthrose au niveau de vos genoux ou de vos doigts. Passé les 50 ans, il sera également recommandé de prendre des compléments en vitamine D, pour éviter la carence.

Dans l’idéal, il est conseillé de préserver votre capital articulaire et osseux en consommant suffisamment de vitamine B12 et D, sous forme de complément alimentaire si vous craignez les carences. Elles vous permettront d’avoir des os plus solides et des articulations bien résistantes.

Plus vous prendrez de l’âge, plus vous devrez faire attention à vos articulations puisqu’elles seront moins souples et peuvent vous gêner. Notamment lorsque vous empruntez les escaliers. Dans ce cas, profitez des bénéfices de l’harpagophytum, en faisant des cures de trois mois pour soulager en douceur vos articulations. De manière générale, la phytothérapie sera la réponse idéale pour prévenir les douleurs articulaires.